Un entrepreneur, et de manière plus large un leader, est avant tout un passionné. Mais la passion seule ne suffit pas pour connaître le succès, loin de là. Encore faut-il savoir transmettre sa passion aux autres

«C'est quand même dingue, quand on y pense : un entrepreneur a une passion, c'est-à-dire des idées folles, et il doit trouver le moyen d'embarquer d'autres personnes dans sa folie. Des personnes qui vont devenir ses partenaires, ses clients, ses employés. Comment réussir ce tour de force ? Pas d'autre solution que de les emballer par son enthousiasme. Oui, il faut être convaincu pour être convaincant», disait Gaëtan Namouric il y a un an et demi, au moment où il quittait l'agence Bleublancrouge pour fonder son cabinet-conseil en stratégie et créativité, Perrier Jablonski. Une démarche visiblement payante puisqu'il compte parmi sa clientèle la Banque Nationale, Bell Média et Danone.

L'enthousiasme, donc. Mais aussi la confiance, selon Dan Pontefract, idéateur en chef, bureau de la transformation, de Telus : «La passion ne pourra être le moteur d'une entreprise - et se traduire par l'engagement des employés - que si le leader parvient à inspirer confiance. Ce qu'il peut faire à condition de vraiment favoriser la collaboration, c'est-à-dire de ne plus miser sur l'individu, mais sur le collectif», a-t-il dit lors d'une récente conférence.

 

Et d'ajouter : «Le leader passionné doit faire preuve d'humilité, en laissant toute la place aux talents des autres, pourvu que ceux-ci s'expriment de manière harmonieuse».

Idéalement, il faudrait aller encore plus loin en ce sens et viser l'amitié, d'après Tim Brown, pdg de l'agence américaine IDEO. «L'amitié est le meilleur liant de toute forme de communauté, aussi bien à l'échelle de l'équipe que de l'entreprise. Parce qu'elle repose sur la générosité : chacun donne dès lors sans compter aux autres, que ce soit son temps ou son talent, afin qu'ils puissent tous ensemble voler de succès en succès», a-t-il dit lors du dernier événement C2 Montréal, en mai.

Il a illustré son propos en parlant d'un «bus dont chaque passager serait à tour de rôle le chauffeur, libre d'aller où bon lui semble, les autres lui faisant entièrement confiance quant à la pertinence de la destination».

 

Marc MacDonald, chef de la direction, ressources humaines et communications, de la chaîne David's Tea, a abondé dans le même sens, à l'occasion de l'événement Expérience client 2015 du Groupe Les Affaires : «La clé, c'est de partager sa passion, tout comme on a plaisir à partager un vin d'exception avec ses chums. Ce qui signifie la répartir équitablement entre chacun, puis laisser les uns et les autres l'apprécier à leur guise», a-t-il dit.

 

Les quatre piliers de la passion

Comment y parvenir ? En s'appuyant sur les quatre piliers de la passion, comme le considère M. MacDonald : la convivialité, l'envie d'expérimenter, l'attitude responsable et, surtout, le plaisir. «Bref, sur ce que j'appelle une culture cheeky, faite d'impertinence et de débrouillardise. Une culture où l'on peut oser sans être jugé, où l'on peut même dévoiler sa vulnérabilité, parce que les autres n'en profiteront pas pour nous enfoncer, mais plutôt pour nous tirer vers le haut», a-t-il expliqué, en soulignant que «qui dit passion dit compassion».

On le voit bien, la passion peut être communiquée à autrui si l'on sait faire preuve d'enthousiasme et de confiance, voire, si possible, d'amitié et de vulnérabilité. C'est alors qu'elle sera véritablement nourrie, et par conséquent en mesure de grandir.

Le consultant américain en management Jim Collins résume tout cela par ce qu'il a dénommé le paradoxe de Stockdale, du nom d'un vétéran de la guerre du Vietnam qui avait survécu à huit années d'emprisonnement et de torture en s'imposant deux règles de conduite :

 

1. Ne jamais perdre foi en la conviction qu'il allait gagner à la fin ;

2. Avoir en même temps le cran de regarder en face les faits, aussi brutaux fussent-ils.

 

Foi et réalisme, par conséquent, sont les deux carburants de la passion.

 

La communication et la complicité avec vos partenaires d'affaires...  Vous feront avancer !

Logo RESO HOMA (Bannière)

https://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwiBx57ZtIfOAhVKMz4KHd7rABAQFggqMAI&url=https%3A%2F%2Ffr-ca.facebook.com%2FGroupe-RESO-HOMA-345210955618213%2F&usg=AFQjCNHWeOAOdgYsz4sTeOod-ZkfuxZnSg&sig2=A_LI_mLSjN7tHO4ekwdzqg

Source: Les Affaires PAR OLIVIER SCHMOUKER

Par MAURICE CHARRON