Publié le 12/07/2016 à 15:03
Par Les Affaires - JLR

iStock_000014364264XSmall

Tendances provinciales

Selon les actes notariés et publiés au Registre foncier du Québec compilés par JLR (incluant les ventes par courtier, entre particuliers et les constructions neuves), au cours des 12 derniers mois, les unifamiliales ont été transigées à un prix médian de 230 000 $ (+1 %) et les copropriétés à 230 270 $ (+1 %). Un rééquilibrage des prix se concrétise dans ces deux secteurs avec des augmentations inférieures à l’inflation.

Par contre, le nombre de ventes progresse depuis le début de 2016. Ainsi, en juin, les ventes d’unifamiliales ont bondi de 11 % et celles de copropriétés de 2 %. Nous observons encore une baisse des transactions sur 12 mois pour les copropriétés puisque les ventes avaient fortement fléchi dans le deuxième semestre de 2015.

Graphique-Indice%20immobilier-12%20juillet

Indice accessibilité

L’indice AP sert à observer l’évolution de l’accessibilité à la propriété au Québec. Le mois dernier, il a progressé de 2,0 % comparativement à juin 2015 pour s’établir à 101,8. Une augmentation de la valeur de l’indice indique une amélioration de l’accessibilité pour une résidence unifamiliale. L’indice est basé sur le ratio salaire hebdomadaire/paiement hypothécaire « type » rapporté en un indice base 100 (janvier 2010=100). Les prix ont progressé plus faiblement que les salaires ce qui a permis l’amélioration de l’accessibilité des propriétés.

Tendances par ville

Les ventes d’unifamiliales bondissent particulièrement à Saint-Jean-sur-Richelieu, Granby et Mascouche. À Granby, il semble que la hausse soit partiellement causée par l’acquisition de nouvelles constructions. À Mascouche, non seulement les ventes d’unifamiliales progressent fortement, mais le prix médian de celle-ci également. Est-ce que la venue du train de banlieue pourrait avoir bonifié l’attrait pour cette ville ? Une hypothèse plausible.

Dans le secteur des copropriétés, la hausse des ventes de juin semble principalement provenir des augmentations d’acquisitions dans la ville de Montréal. Cette ville a connu la plus forte progression de ventes de copropriétés parmi les 6 villes dont les statistiques sont présentées ici.

À propos de JLR

JLR est un chef de file dans le développement de solutions foncières sur mesure : analyse de risque, enquête et recouvrement, analyse de parts de marché, suivi du portefeuille immobilier, développement des affaires, réglementation et conformité, évaluation immobilière, analyse de propriété et du marché immobilier et bien plus encore.

Par MAURICE CHARRON